PoèmeD’unJour:23|5.4.19.

M’élance,

De tout mon corps,

M’en vole,

Mes pieds se détachent du sol,

Ma tête perds sens,

Mon esprit s'enfuit,

M’libre,

Mon tronc s'élève,

Mes bras, seuls, me retiennent à la réalité,

M’élance,

Le temps d’une seconde ;


La sensation d’un oiseau tutoyant le ciel

M'libre,


Aucune attache,
Aucun lien,

Tout est permis

Je me sens vivant

Aspiré de tout soucis

Le temps d’une fraction de temps ;

Je vie



Puis ;
retour sur terre
ferme
dure
le rêve s’arrête
net



Heureux
de cette
liberté évaporée
à ma portée
le temps
d'un instantané


Par Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s