PoèmeD’unJour:28.4.19.

Sur le dominant gris  
des villes

Une étendue éphémère
de pétales
se dépose en poésie
légèreté divine


Ébloui,
par cette surprenante
tournure
du réveil de la Dame
nos pas s’enfoncent
en réjouissance
sur cette couleur
apaisante
enivrante

;

Loin de
ce monde terne

Par Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s