PoèmeD’unJour:8|2.5.19.

Au loin, au si loin que nos regards  


Du coton exaltant de blancheur
immaculée



Éternel Douceurs accrues

Légèreté moelleuse

Duveteuse irréelle




la Lumière vit tous ses droits

est la plus libre

Pureté

Innocence




Ce Royaume Extravagant



Ce paradis Enivrant,
Féérique



;


Inaccessible à Vous,

; Mortels ;

[J'en suis si désolé

Que voulez-vous, On ne peux pas tout avoir]

Par Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s