PoèmeD’UnJour:20|2.5.19.


Abasourdie
par cette idée

Jamais elle n’avait considéré
cette pensée

Vécue naturellement
sans questionner
le sens des choses

Ahurie
que d’un coup
ce concept s’impose
à elle


Du bord des lèvres


Elle lui échappe
et
le prononce timidement
:

AIMEr


Et depuis tout a changé

Par Pierre

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s