PoèmeD’UnJour:24|2.5.19.

 §   Il roule 
Il roule
depuis je ne sais combien de temps
les paysages défilent
les routes se succèdent
les villages disparaissent
la nuit
le jour
se confondent
en un tout
les visages de passage
s'effacent
aussi vite que le plein
il roule
à fond
pied sur le plancher
radio allumé
du Rockabilly
qu'il aime
la clope du bout des doigts
main sur la portière
le rythme de la musique raisonnant
cheveux au vent
il roule
roule
ne s’arrête que pour boire ou manger
il dort peu
si peu

le grand espace

le silence

le vide

la nature

il se sent
il est si
libre
vit la liberté
pour la première fois
comprend
ce que c'est, vraiment
le sens pure


fuit
fuit pour mieux oublier
ses images
ses images
gravées
sur sa rétine
fuit
fuit
aussi loin qu'il peut §

Par Pierre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s