PoèmeD’UnJour:28|4.5.19.

  L’enfant, 
 les mains dans les poches,
 traîne des pieds  
 loin devant  
 les adultes.
 La poussière
 s’envole autour de lui.
 
 D’un coup, trébuche,  
 tombe à terre, 
 lourdement.
 Les adultes continuent  
 leur discussion sérieuse
 se relève,
 sans pleurer  
 regarde ce qui l’a fait 
 tomber. 
 Une fourmi.
 Se met à quatre pattes
 plisse les yeux  
 lui demande pardon  
 de lui être rentrée dedans. 
 La fourmi l’ignore et 
 continue son chemin.  
 
 Alors l’enfant l'interpelle :
 
 «S’il-te-plaît pardonne-moi »
 
 La fourmi se retourne :
 
 «Excuse-moi je ne t’avais pas 
 entendu, je suis un peu sourd 
 tu vois.
 C’est rare que les humains 
 veulent s’excuser de nous 
 écraser. »
 
 « Je n’ai pas fait exprès, je 
 te le promets, je m’appelle 
 Armand. »
 
 « Moi, c'est Judicaël. T’as  
 l’air bien sympa comme 
 humain. Viens je vais te 
 montrer à ma famille. »
 
 « Cool, de toute façon mes 
 parents et leurs copains 
 n’ont même pas remarqués que 
 je parle à une fourmi. Je te 
 suis volontiers.» 
 
 Par Pierre 

14 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s