PoèmeD’unJour:4.9.19.

 Je sais plus quand
 ça n’a pas d’importance tu me diras
 un soir ?  
 sûrement, je pense 
 Elle m’a parlé  
 plus que d’habitude  
 plutôt taiseuse
 Elle ne se livre peu  
 ma belle  
 un peu de vin  
 des clopes  
 des blagues
 le soir  
 des riens,
 la vie quoi  
 Je ne sais plus  
 le feux du foyer atténué
 les braises rougeoyant
 «Je me suis fait violée, y a longtemps...»
 Elle m’a tout raconté  
 librement 
 Je ne pouvais que  
 l’écouter 
 les larmes me vinrent
 J’ai fait ce que j’ai pu  
 de mon mieux  
 chaque parole que j'aurais 
 pu prononcer
 aurait trahi 
 ma peur, 
 mes questions, 
 mes images crées
 J’ai rien dit  
 ça je sais faire
 Je l'ai laissée se livrer 
 sans donner l'impression 
 de jugements
 du moins j'ai essayé
 dès qu'Elle a fini 
 de raconter son histoire 
 Elle s'est tue
 Qu'aurais-je bien pu lui dire après ça? 
 on est resté blotti l'un contre l'autre 
 jusqu'à ce que l'on s'endorme 
 le matin 
 Elle n'était plus là 
 
 
  
 


 
 
 
 
             Par Pierre 

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s