PoèmeD’unJour:27|2.6.19.

¶                          ¶
Avec ses grands mots
ses grandes phrases


Il t’interpelle


Tu ne sais répondre
tu restes pantoise


Des couples littéraires
des amants de Cinéma



Pas des gens comme nous
Pas des gens de tous les jours 
Pas des madame monsieur Tout-le-monde


Tu fuis en courant comme Forrest 


Il te poursuit 
en criant ses mots
pour lui 
sa clé de vie


Mais toi


Tu prends peur
tu ne t’es jamais posée
ce genre de questions



Alors 
tu fuies
t'enfuies 
loin 
de cet énergumène 
sans te retourner 

¶                     ¶



       Par Pierre B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s