PoèmeD’UnJour:1.7.19.

Paroi de grès
De mille pieds

Quatre-vingt-dix degrés



Un point noir s’y déplace

Accroché à la Vie
Sans filet

Un faux pas


Et la Mort l’accueille à bras ouverts

Une aspérité
Un pouce s’y dépose

Le regard affuté
Cherche
Sa prochaine prise
Si subtile fut-elle 
Si risquée fut-elle


L'ultime perfection  
La beauté de l’exécution


Tension contrôlée
Dans la peur qui l’entoure
En symbiose parfaite
Avec la pierre
Son corps 
Les heures durant 
Surmontant l'insurmontable



Mais
Qu'est-ce qui le pousse à défier ainsi la Mort?




Par Pierre B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s