PoèmeD’UnJour:1|2.7.19.

Comme il est loin...

Le temps 
de l’innocence
de l’adolescence
des premiers
amours
brûlants

La découverte 
de l'émoi 
nouvelle 
sensation 
insaisissable 

Blasé
recherchant
rationnellement
sans chercher
l’Amour
avec critères
sélectifs

Cette pulsion
sauvage
naïve
brusque
s’est évanouie
aussi vite
aussi durablement
que les premiers
contre coups
du réel 

Comme il est loin
ce temps là...




            Par Pierre B.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s