PoèmeD’unJour:4|2.7.19.

La Glace a fondu
et
l’Ours se noie
et
je me noie



Le soleil brûle
et
le Blanc a disparu 


  à jamais 



Je ne peux rien faire
et
je pleure du sel 
et
l’irréversible est 


     Là 


Quoi qu'on en dise


       

        Par Pierre B.


[Contexte : écrit pendant une canicule, 42°C à l'ombre]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s