PoèmeD’unJour:2|2.8.19.

« C’est tout ce dont vous vous souvenez ?
Un regard amoureux, c’est ça ? »
« Oui »
« Rien d’autre, quelque chose qui sort de l’ordinaire ? N'importe quoi qui 
puisse nous faire avancer ? »
« Non rien, ah si je me souviens juste que lorsque j’étais
avec elle tout était beau. »
« Oui vous étiez amoureux, j’ai compris. »
« Non monsieur l'officier, je le suis toujours. »
« Mais elle a disparu depuis deux mois dans la foule d’un festival.
Vous n’avez pas de photos d’elle.
Elle n’est dans aucune base de données.
Personne n’a rien vu. Personne n’a jamais
entendu parlé d’elle. Je commence à croire à un canular.
Qu’en pensez-vous ? »
« Elle m’a dit qu’elle m’aimerait toujours, tous les jours.
Je l’ai cru. Personne ne m'avais dit ça auparavant. Et puis quand on dit qu'on aime quelqu'un, on peut pas mentir sur quelque chose d'aussi fort.   Alors oui j’ai cru cette femme qui me disait qu’elle m’aimerait tous les jours. Je me sentais si léger, si heureux à ses côtés. Son regard qui me comprenait, sa douceur qui m’apaisait, sa présence envoutante, son rire charmant... 
Voilà mon crime monsieur l'officier :
Le crime d’aimer ! le crime d’être aimer !
Arrêtez-moi, menottez-moi, jetez-moi en prison,
j'en ai rien à foutre !
Mais retrouvez la s'il-vous-plaît, je vous en conjure.
Je ne suis rien sans elle. 
Je suis en enfer, et c'était mon ange. »


Par Pierre Blanchard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s