PoèmeD’unJour:30|3.8.19.

Sur une balançoire
deux êtres
enlacés
se faisant face
Converse aux pieds
Fila sur le corps

Murmures à l'oreille
rires timides
cheveux s'emmêlant 

Cache-cache 
du jeu de l'Amour 

Les bouches 
se frôlent
les yeux 
se croisent

L'instant solennel

Immortel

Figé dans la mémoire 
adolescente 
naissante

Ils changent de Monde

Déménagent


En s’embrassant



un nouvel Univers

D'ivresse
aux sensations 
indescriptibles 

D'émotions sauvages
pures 
jamais atteintes
 


Ils y ont goûté 
Jamais ils ne pourront 
s'y passer



Par Pierre Blanchard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s