PoèmeD’unJour:2.10.19.

Ce ne sont pas deux croix gammées que j’ai faites là. C’est juste pour renforcer le propos.
La corde au cou
sur le piédestal 
l’étendard rouge criard
hurlant en fond  
la pluie
le matin
il se demande si
son acte a touché les engrenages 
il sait que non
il a fait ce qu’il devait faire
il les a distribué à tout son immeuble
en catimini
ils l’ont retrouvé
vite
très vite
pas de procès
la torture
les coups
les insultes 
il n’a pas cédé
je ne sais pas comment il a fait
il a tenu bon
aux respects de ses idéaux
la tête haute
libre

la trappe s'ouvre



Par Pierre Blanchard

Inspiré du livre Seul dans Berlin de Hans Fallada

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s