PoèmeD’unJour13.11.19.

Il pèse son poids,
elle ne pensait pas que ça pesait autant,
heureusement que la sécurité est mise.
De ses doigts fins, elle le touche, le soupèse 
le regarde. Ses pensées l’envahissent.
Va-t-elle vraiment le faire ?
Il rentera bourré à 1h00 du matin,
zonera dans le salon,
se branlera devant un porno,
fera un boucan fou, pensant ne faire aucun bruit,
entrera dans la chambre,
soit s’affaler et dormir en ronflant comme une truie
soit me retourner
et me violer.
Oui c’est bien le terme à utiliser :  violer.
Quand il n’y a pas de consentement, c’est du viol.
Je vais le faire. Oui c'est décidé. 
Un coup sur la gâchette et tout sera fini.
Je serai enfin libérée. 



Par Pierre Blanchard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s