PoèmeD’unJour15|2.11.19.

¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶
Regard absorbé sur l’écran
café fumant
chevauchement de ses jambes ; satin noir
mèche rebelle au devant de ses yeux noisettes
|
La ligne dessinée par l’ombre portée
du réverbère
lui confère un caractère mystérieux,
inaccessible
|
|
Juste le temps d’un mouvement de tête
le flot humain m’entraîne
dans les sombres abysses carrelés 
|
|
|
Rien qu’un instant
et
j'ai redécouvert 
la douceur
¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶¶


Par Pierre Blanchard

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s