PoèmeD’unJour21|2.11.19

Je marche
dans cette lumière matinale
m’enivre
de ce moment unique 
m’abreuve 
des ondes multiples
|
Je ne suis plus  Je
|
Je deviens 
   un être
de la Nature
|
Je la comprends
la ressens
telle qu'elle doit être comprise
|
Je reste immobile dans l’éternité
de mon regard 
captant du mieux  possible 
ce qu'elle me dit 
|
Mon souvenir ternira forcément
ce que je vis
|
Je le regrette déjà




Par Pierre Blanchard

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s