PoèmeD’unJour:23|2.12.19.

 
¶___________________________________________¶
Il prend sa taloche,
étale le ciment sur les parpaings,
prend en un
et le dépose délicatement sur les autres :
« Voilà s’ils arrivent jusque là,
ils seront bloqués,
je pense que ça va tenir
mais je ne suis pas maçon moi.
J’aurai enfin la paix !
Einstein, Planck et compagnie… ça suffit !
Laissez moi tranquille ! »
¶___________________________________________¶


Par Pierre Blanchard

[Juste après le Big Bang, il y a le mur de Planck. Je n'y connais rien mais j'avais regardé un
documentaire d'E-penser dessus. Je trouvais ça amusant cette notion de mur, comme si on ne voulait qu'on découvre ce qu'il y a eu avant le Big Bang.]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s