PoèmeD’unJour:3|2.10.19.

Elle l’empoigne,
fermement
le sert,
écarlate,
les ongles s’y incrustent,
il l’a dominée
en chienne
à l’arrière,
aux mouvements
contraints
violents,
Elle lui étrangle 
son outil de pouvoir,
de toutes ses forces,
le regarde dans les yeux,
le voit gémir,
se tordre de douleurs,
s’excuser,
miauler pour qu’Elle arrête




Par Pierre Blanchard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s