PoèmeD’unJour 23|2.11.19.

A terre sur un pavé de grès
aux mille pas foulés
un rectangle marron
usé
trempé
je me penche
me baisse
le ramasse
 ; un porte-feuille
je l'examine
l’ouvre
le parcours
le feuillette
en tête-à-tête
avec cet inconnu
que l’image
de son Identité
de sa carte Sociale
de ses photos 
de ses tickets de caisse
une violation dans son intimité
une fouille sans son accord
une curiosité malsaine 
me pousse à en découvrir les secrets 
malgré moi
quel étrange premier rendez-vous 
me direz vous 

Par Pierre Blanchard




3 commentaires

    • C’est une très belle phrase, à méditer. Ça m’est venu d’un coup comme tous mes poèmes, à l’instinct. Ça m’est arrivé en vrai, et je l’ai redonné au propriétaire. Merci pour votre commentaire, ça me pousse à continuer.
      Bonne soirée

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s